Rôle du African Nutrition Leadership Programme (ANLP) dans le mouvement Scaling Up Nutrition (SUN)

Le regain d’intérêt manifesté par la communauté internationale pour la nutrition permet à la lutte contre la faim et la sous-nutrition de recevoir finalement l’attention qu’ils méritent.

Malgré des progrès notables accomplis en matière de productivité agricole, d’accès aux soins de santé de base et d’éducation, les avancées en matière de réduction de la sous-nutrition ont été comparativement limitées. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), près d’un milliard de personnes souffrent de sous-alimentation dans le monde en 2010 alors que plus de deux milliards sont carencées en micronutriments.

Les changements climatiques et la volatilité du prix des denrées alimentaires représentent une menace majeure qui peut davantage vulnérabiliser les ménages et pousser tous les jours un peu plus de familles dans le cercle vicieux de la pauvreté. Les conséquences actuelles et à venir du changement climatique ainsi que les hausses importantes des prix mettent à mal les efforts déployés pour réaliser le premier Objectif du Millénaire pour le développement (OMD-1) qui est de réduire de moitié la proportion des personnes qui souffrent de la faim d’ici à 2015.

Malgré ces défis, des progrès ont été réalisés en matière de nutrition.  En 2008, la revue médicale The Lancet a publié une série d’articles exposant l’ampleur et les conséquences de la sous-nutrition maternelle et infantile, ainsi que les études et les solutions ayant fait leurs preuves en matière de nutrition. Cette publication a engendré un grand nombre d’initiatives dont l’adoption du programme Scaling Up Nutrition (SUN) par de nombreux acteurs nationaux et internationaux. Le SUN appelle à la mise en place d’approches complémentaires à grande échelle. L’Afrique a souscrit au Mouvement international Scaling Up Nutrition (SUN) et, vu ses performances dans le cadre des réformes en cours dans le secteur de l’alimentation et de la nutrition, y a été intégré en septembre 2011, comme 20ème membre, à New York, par les Partenaires Techniques et Financiers. Les Gouvernement adhèrent à l’Initiative des 1000 jours dont une feuille de route existe, pour amener leur pays à une meilleure visibilité et accéder plus aisément à des financements plus accrus.

Mais l’atteinte des objectifs retenus ensemble au niveau de SUN, nécessite un certain leadership que doit développer les différents cadres à divers niveaux de décision dans nos pays afin de d’impulser une certaine dynamique vers le désir de changer l’image de l’Afrique en luttant contre la malnutrition. Nos cadres doivent être des leaders afin de pouvoir orienter les politiques dans le sens de la considération de la Nutrition comme facteur de l’occident.

En effet dans plusieurs pays africains le véritable problème  de la prise en compte de la Nutrition dans les politiques de développement est le leadership insuffisant  des cadres impliqués. Ceci se justifie par le fait que la résolution des problèmes nutritionnels nécessite la mise en place d’une équipe multidisciplinaire entrainant donc la nécessité qu’il y ait un leader pour conduire à bon port l’équipe et faciliter l’atteinte des résultats attendus.

C’est donc ce vide que l’initiative African Nutrition Leadership Programme(ANLP) en formant les cadres africains à un leadership éclairé afin qu’ils puissent contribuer efficacement à la résolution des problèmes nutritionnels qui freinent le développement de l’Afrique. L’actuelle édition qui est la 16ième édition a regroupé 26 participants de 13 pays africains différents.

BOUSSARI Fawaz Kevin

Comments   

0 #7 KAMDA SILAPEUX 2016-03-16 15:56
:-)
Quote
0 #6 KAMDA SILAPEUX 2016-03-16 15:54
;-)
Quote
0 #5 Dina 2016-03-14 10:58
Merci pour ce post tres riche en mettant un accent sur le lien entre ANLP et le SUN Kevin!je tiens a temoigner que je travaille actuellement pour la plateforme HINA le representant de la societe civile a Madagascar au mouvement SUN.Je suis consciente que le leadership dans la lutte contre la malnutrition est insuffisante,et que malgre nos efforts,un defi que nous Alumni devront relever!n'oublions jamais d'appliquer le lead from where we stand!bonne continuation a tous et je vous souhaite de passer le plus sensationnel des experiences!!
Quote
0 #4 Asmaa EL HAMDOUCHI 2016-03-14 09:10
just believe in yourself and do it, you can do it go go !!!
Quote
0 #3 Jafri Ali 2016-03-13 14:08
Salut Fawaz et bienvenu à la grande famille de l'ANLP. Je suis d'accord, mais plus que ça, l'ANLP est une occasion prendre conscience qu'on n'a pas toujours à attendre ces initiatives globales pour nous cadrer, d'où le motto "Lead from where you stand" qui nous encourage à prendre l'initiative.

All the best, and welcome to the family.
Quote
0 #2 Aristide 2016-03-13 13:18
Merci Kevin pour cet excellent article. Le leadership en matière de nutrition reste un défi majeur pour la plupart des pays africains. A travers le mouvement SUN, la plupart des décideurs au niveau des pays africains ont enfin réalisé à quel point les défis majeurs du continent en matière de développement et la problématique de la malnutrition étaient liés. L'éveil de la conscience est déjà là, ce qu'il nous faut maintenant c'est la mise en place des politiques ambitieuses et volontaristes qui sont à la hauteur des challenges que connaissent la plupart de nos pays en matière de nutrition. "From Commitment to Action!" Une plus grande part du budget alloué à la nutrition, une meilleure gouvernance et plus de redevabilité...ces défis sont également les nôtres, nous lauréats d'ANLP, chacun de nous, en fonction de ses responsabilités respectives doit amener sa contribution une fois de retour dans nos pays....
Quote
0 #1 Jane Badham 2016-03-12 05:45
Merci. Indeed leadership is much needed in nutrition and the future lies in the hands of the young. Proud to be both an alumni and part of the support team. What are you doing to make a difference in Africa?
Quote

Add comment


Security code
Refresh